Notre programme auprès des jeunes en situation de vulnérabilité

Dès la construction de ces programmes d’éducation à la sexualité, le CRIPS Sud s’est toujours intéressé de manière privilégiée aux jeunes les plus éloignés-es des actions de promotion de la santé sexuelle. En effet, ces jeunes ne bénéficient pas ou peu d’interlocuteur-rice de santé au sein de leur structure et aucune obligation d’éducation à la sexualité ne les vise. C’est pourquoi les jeunes en situation de vulnérabilité constituent une priorité pour nos actions.

Initialement tournées vers les jeunes en apprentissage, nos interventions se sont au cours du temps étendues à d’autres publics.

Ce programme est soutenu par les pouvoirs publics locaux :

Région SUD
Ville de Marseille
Bouches du Rhône
Alpes Maritimes
ARS

Notre public cible : des jeunes de 15 à 25 ans touchés-es par des inégalités sociales et territoriales de santé

➜ Apprentis-es (CFA)

Les apprentis-es dans les Centres de Formation d’Apprentis (CFA) ont la particularité d’être salariés-es et insérés-es dans le monde professionnel, et de ce fait, sont confrontés-es à un mode de vie déjà adulte et des problématiques différentes de celles des jeunes du même âge.

➜ Jeunes en décrochage scolaire (MDLS)

Les Missions de Lutte contre le Décrochage Scolaire (MLDS) sont un dispositif de l’Education Nationale qui prend en charge les jeunes de plus de 16 ans en voie de déscolarisation ou sortis-es du système scolaire. Leur remobilisation implique l’individu et son environnement dans sa globalité, c’est pourquoi des actions de prévention ou de citoyenneté font partie intégrante de leur suivi.

➜ Jeunes en insertion professionnelle (Missions locales)

Les missions locales accompagnent les jeunes de 16 à 25 ans dans leur insertion professionnelle. Le CRIPS Sud y intervient sur le territoire des Alpes-Maritimes, dans le cadre du dispositif spécifique « Garantie Jeunes ».

➜ Jeunes en dispositifs adaptés (CFAS/EREA)

Le CRIPS Sud intervient auprès de jeunes relevant de dispositifs d’apprentissage ou d’enseignement professionnel adaptés : les Centres de Formation des Apprentis Spécialisés (CFAS) et les Etablissements Régionaux d’Enseignement Adapté (EREA).

Il s’agit d’établissements qui accueillent des jeunes suivant une filière professionnelle et présentant des difficultés d’apprentissage, des troubles du comportement voire en situation de handicap.

➜ Jeunes sous main de justice (PJJ)

Les mineurs-es relevant de la PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse) manifestent des vulnérabilités spécifiques liées à leurs parcours de vie et à des situations de rupture sociales subies ou générées par la prise en charge judiciaire. Ils-elles manifestent souvent une entrée plus précoce dans la sexualité et du fait de leur déscolarisation fréquente n’ont peu ou pas bénéficié d’informations et d’actions de prévention.

“Faire en sorte qu’aucun-e jeune ne passe à côté des informations et ressources indispensables à sa santé sexuelle”